Seomanji

Pourquoi un serious game dans le seo ?

Le Seo c’est Jumanji. Tu commences une partie tout en découvrant les règles. A travers Loctoweb, l’idée est de soumettre une idée, un serious game basé sur le référencement naturel et trouver un moyen de jouer et d’apprendre un domaine encore peu connu ou du moins reconnu. Car oui, à ce jour, une seule licence existe. La licence Référenceur et Rédacteur Web.

seomanji-loctoweb

Pourquoi soumettre cette idée de serious game dans le seo ?

Pour l’argent. Bien évidemment. Gagner énormément d’argent et voilà c’est à peu près tout.
Le but de Loctoweb est d’améliorer sans cesse l’univers du site, son jeu et de donner envie d’apprendre le référencement via un serious game. L’idée est d’imager les critères de Google, connu à ce jour, par des cartes.

T’es boulanger et un matin tu te dis : Tiens, j’ai plus envie de faire des croissants, je veux être référenceur Web.

C’est possible ! Ça marche également pour les pâtissiers. C’est pour toutes les personnes ne voulant plus dire “ranger” mais “référencer”. C’est pour plus de licences et pour apporter notre pierre à l’édifice dans le milieu du Seo.

Comment améliorer le serious game ?

Une rubrique pourrait être dédiée pour l’expérience utilisateur. Les utilisateurs pourraient faire part de leur retour sur l’univers de Seomanji. Le poids des cartes, le son, le visuel, la mécanique du jeu. Chacun des avis est une manière de communiquer et collaborer avec Seomanji.
Nan mais attend quoi, il est trop nul ton truc quoi ! Brenda 16 ans
Ouai mais tu voihens j’aurais pas fait comme ça je veux dirhen. Jean Eude 29 ans
C’est donc ça l’internet ? Gaston 73 ans

Que tu sois une Brenda, un Jean Eude ou un Gaston, tu peux toi aussi me faire part de ta vision. Un commentaire, un partage, une note, une banderole dans le ciel I love Seomanji ! Ça peut arriver.

Seomanji ! Début de la partie

Dans Seomanji, les joueurs devront faire preuve de pertinence face au roi Google. Qui se hissera en première position ? Mais surtout comment ? Sur du long terme ou à court terme, à vous de définir votre stratégie. Adaptez vous à l’humeur du Roi Google et attiser sa curiosité. En effet, les désirs de sa majesté sont changeantes et pour répondre à ses exigences vous devrez montrer pâtes blanches ( Les cartes White Hat ) ou faire preuve de malice avec les cartes Black Hat.

Comment être en première position ?

  • En faisant du White Hat
  • En faisant du Black Hat
  • En réalisant des partenariats

White hat et black hat

Vous avez deux types de cartes. Celles obtenant des résultats sur du long terme et sans risque, les cartes passives en adoptant un référencement de White Hat et donc de bonnes pratiques aupès du Roi. Celles obtenant du résultat immédiatement, les cartes actives. Les cartes Black Hat qui contournent les règles imposées. Ce qui peut impliquer des pénalités à venir lors de la phase de Crawl.

Les cartes White Hat

Pour faire évoluer votre site, vous devrez sans cesse y apporter du contenu. Ces cartes apportent plus de trafic que les autres cartes White Hat. Voici les autres types de cartes. La technique. Tant d’un point de vue taqueutiqueuh queuh tequenique, l’idée est d’avoir un site optimisé au niveau des chartes de nommage (titre, meta descriptions, Hn, images etc.) L’ergonomie, représentant l’expérience utilisateur, le design, la simplicité de votre site, le responsive.

Les cartes black hat

Vous venez de vous faire devancer par d’autres joueurs. Prenez des risques pour repasser devant avec un jeu plutôt black en utilisant la carte Cloacking, EMD-a-rallonge, la carte satellite, pillage de contenu etc.

Les cartes pénalités

Si vous avez des cartes pénalités vous pouvez, à la fin du tour avant la phase de crawl ( lorsque les joueurs retournent leurs cartes ), lancer une pénalité à un joueur. C’est un bon moyen de pression pour que le joueur étant le crawler retire son choix et choisisse quelqu’un d’autre ou, bien au contraire, se sente obligé de vous choisir si vous avez de bonnes cartes afin de limiter la casse. Enfin, vous pouvez toujours bluffer en lui faisant croire que vous avez une carte pénalité, cependant il pourra toujours rentrer dans votre jeu etc. Enfin bon le bluff est sans limite 😉

Déroulement d’un tour

Le googlebot est joué par chacun des joueurs. Une fois joué par chacun des participants, le tour est fini pour laisser place au second tour. Le joueur ayant le rôle du googlebot ne peut pas poser ses cartes. Comment se déroule un tour ?

La phase de préconisation

Piochez 7 cartes. Vous aurez des cartes noires et blanches. Posez face cachée jusqu’à 5 cartes maximum sur la table. Annoncer au joueur ayant le rôle du googlebot les cartes que vous avez.
Exemple 1 : “ J’ai 3 contenus, une carte technique et une carte ergonomie “ Cette description peut attirer la curiosité du robot car elle reste simpliste
Exemple 2 : “ J’ai 3 articles, une charte de nommage et une carte responsive design “ Si vous connaissez, par exemple, le nom des cartes, le joueur aura plus de mal à savoir si vous bluffez ou pas.

La phase de crawl

Le robot de google détermine quel site il va crawler. Une fois son choix effectué, chacun des joueurs retournent leurs cartes. Cette phase permet d’avoir un aperçu des joueurs qui n’ont pas été inspecté par le participant chargé du crawl. Mais également savoir qui a pris de l’avance avec les cartes Black Hat. Pourquoi les cartes Black Hat permettent elles de prendre de l’avance ? Ces cartes permettent d’obtenir plus de point lors du décompte à la fin du jeu si les joueurs parviennent à les faire passer sans avoir été inspecté lors de la phase de crawl. Le crawler ne peut sélectionner qu’un seul joueur.

Deux situations s’offrent donc à vous. La première, vous n’avez pas été choisie par le robot. La seconde, votre site est inspecté. Que se passe t’il dans ce cas précis ? Vous avez des cartes noires, vous subirez les foudre du roi, en ayant des malus. Le joueur qui vous a désigné prend alors une part de votre trafic.
Vous avez exactement les cartes que vous aviez annoncé avant la phase de crawl. Vous bénéficierez de bonus en prenant, cette fois ci, une part de son trafic. Ici, la monnaie c’est le trafic. Le crawl permet de gagner ou perdre du trafic en fonction des cartes que vous avez. Vous avez tout intérêt à être sélectionné par le robot si vous avez dit la vérité et refermer le piège sur le joueur qui vous inspecte ! 😉

robot-loctoweb

La gestion du trafic

Chaque carte possède un score de trafic. Si votre carte noire est crawlé vous devrez donner cette part de trafic au robot (le joueur le représentant). Si vous n’avez que des cartes blanches, le score de trafic de chacune d’elles sera retiré à l’autre joueur pour votre plus grande satisfaction.

L’indexation

La manche suivante, un autre joueur joue googlebot et ainsi de suite jusqu’au dernier joueur. Le jeu se déroule en 3 tours. Vous aurez crawlé chacun 3 sites. Si vous êtes 4 joueurs, vous aurez crawlé 12 fois au total.

Le bluff dans Seomanji

Payer un joueur pour pas qu’il ne crawl votre site lorsque il incarnera googlebot. Cependant vous pourrez réfléchir à l’inverse en espérant qu’il vous crawl si vous avez que des cartes blanches. =)

Les cartes backlinks peuvent également être un bon système de pression.
_ Je décide de te crawler
_ Très bien je lie mon site au tiens pour qu’il puisse subir les pénalités.

Le décompte des points
Le trafic que vous avez à la fin
Les cartes White Hat ( les cartes crawlées et non crawlées )
+Les cartes Black Hat ( seulement celles que vous avez réussi à faire passer )
______________________________________________________
= Vos points qui définiront votre positionnement

Les cartes de type Netlinking

Certaines cartes comme Backlink permettent de vous lier à quelqu’un lors d’un crawl. Chaque joueur peut jouer cette carte juste après la phase de crawl.
Exemple de scénario 1 : Vous êtes inspecté et vous avez des cartes Black Hat. Vous recevrez des pénalités cependant vous avez garder dans votre autre main une carte backlink qui permet de réduire votre pénalité en liant un autre joueur. Ce joueur peut également réduire cette pénalité en renvoyant à son tour un backlink.

Cette carte peut se retourner également contre le joueur faisant le crawle.
Exemple de scénario 2 : Un joueur est inspecté, ayant 5 cartes contenus, il récolte un fort trafic. Liez vous à lui pour prendre la part du gateau. C’est la cerise sur le macdo 😉

Les extensions

Les extensions pourraient être des nouveaux critères pris en compte par Google. Il pourrait y avoir de nouvelles cartes chaque année remplaçant d’autres cartes comme l’authorship par exemple qui n’est plus pris en compte, mais également un nouveau type de cartes : les cartes Adwords.

Les cartes Adwords

Le crawler peut fermer les yeux sur le jeu d’un joueur si celui ci à une carte Adwords. Dans ce cas, le crawl bascule sur un autre joueur, si celui ci à également la même carte le jeu se dispute entre la personne la plus offrante avec les jetons trafic à donner au crawler ( au joueur le représentant ). Le crawler ne décide plus qui il va inspecter. Le moins offrant sera sélectionné.