Les pages enrichies dans le Seo

Introduction aux pages enrichies  dans le Seo

Le but de cet article n’est pas d’expliquer le référencement naturel (d’une part car d’autres personnes le font bien mieux que moi et d’autre part car je ne suis qu’un orteil trempé dans une piscine par rapport à l’ancienneté de certains dans ce domaine). Non, le but est de tester de nouvelles idées dans le référencement naturel. Le concept de cet article : Les pages enrichies dans le Seo. Mais avant tout, pourquoi ajouter du contenu sur une page déjà indexée ?

Pourquoi avoir des pages enrichies dans le Seo et pourquoi enrichir son contenu de manière régulière ?

Car la récence des articles est un critère que je prends de plus en plus en compte lors de mes recherches. Par exemple, deux articles traitent de la même thématique mais l’un date de 2013 et l’autre de 2017. Lequel choisiriez-vous ? « Celui de 2013 ! C’était la meilleure année ! » Plus sérieusement, de mon côté, je préfère des articles « frais » dans la plupart des cas. Alors si c’est un critère pour moi, peut-être bien que c’est un critère pour d’autres ?

L’ancienneté et la récence, les critères de Google

« Uuuui, heu… il faut être pertinent heu… » Ok super merci pour l’info. L’ancienneté du nom de domaine est un des critères pris en compte. Alors, pourquoi pas pour un article ? Wikipedia est le site le mieux référencé sur le nombre de requête totale. Pourquoi ? Car il y a une structure (le sommaire), des sources, du contenu mis à jour apportant la notion d’ancienneté et de récence. Il nous faudrait donc des articles vivants. Anciens et récents à la fois.

L’intérêt des articles serait d’être à la fois anciens lors de la création d’un article et toujours d’actualité lors de la modification.

Le fond et la forme, les critères des utilisateurs

Vous verrez un peu plus bas une maquette avec des chiffres. Les chiffres en vert sont les « formes » c’est à dire la manière dont le sujet est abordé (du contenu éditorial, des infographies, des vidéos). Le fond, quant à lui, est le thème de votre page. Comme les voyages, la cuisine, les jeux vidéo etc.

Enfin tout ça pour dire que notre page « voyage mourillon » traite des vacances en bord de plage (le fond) et les chiffres en vert sont les différentes formes pour aborder le sujet (vidéos Youtube, endroits sur Google Maps, Newsletter, réseaux sociaux, avis utilisateurs, contenu éditorial etc.)

Le fond, la forme, l’ancienneté et la récence sont, pour moi, les étapes essentielles pour échanger. Pourquoi échanger ? Car, seul l’utilisateur décide de votre visibilité. Avec cette maquette, nous allons voir chacun de points pour enrichir sa page de manière fréquente. Commençons tout de suite par…

La structure au niveau du référencement naturel pour les pages enrichies dans le Seo

Avant de parler du menu, voyons ensemble pourquoi il est important d’avoir une architecture logique. Quel est le fonctionnement d’une structure et l’intérêt de la mettre en place ? Chaque site possède des pages de différents niveaux comme le schéma à droite.

La page de niveau 0 représente l’accueil (le nom de domaine), les pages de niveau 1 représente le menu. Si l’on prend comme exemple un site de location et d’achat de vélo, les pages de niveau 1 pourraient être “achat de vélo”, “location de vélo”, “nos conseils et astuces”, “a propos”, “contact”. Si vous vous situez  dans “location de vélo” les pages sou-jacentes (de niveau 2) seront “vélo de route”, “vtt”, “bmx”, “tandem”. Pour finir les pages de niveau 3 appartenant à la page “vélo de route” seront les fiches produits des vélos de route.

Quel est l’intérêt de chacune des pages du site au niveau du référencement naturel ?

Nous avons vu les différents types de niveau (l’idéal serait de respecter la règle des 3 clics, c’est à dire, accéder à n’importe quelles pages du site en 3 clics maximum). Chacune des pages doit être positionnée sur un mot clé. Par exemple la page de niveau 2 “tandem” sera positionnée sur le mot clé tandem ou bien un mot clés similaire ayant un volume de recherche plus important et un niveau de concurrence égal ou plus faible (vous pourrez le voir via l’outils keyword planner ou planification de mots clés via l’outils adwords de Google).

[mk_fancy_title tag_name= »h3″ color= »#495062″ size= »20″ font_weight= »300″ txt_transform= »none » letter_spacing= »2″ font_family= »Lato » font_type= »google »]Quels sont les critères pour bien choisir ses mots clés ?[/mk_fancy_title]

Il y a de nombreux critères à prendre en compte cependant vous verrez, ici, les principaux critères. Tout d’abord nous avons le volume de recherche mensuelle, c’est à dire le nombre de fois que le mots clés est tapé sur Google. Le niveau de concurrence (faible, moyen, élevé) ainsi que le CPC (le coût par clic qui augmente ou diminue en fonction des enchères de vos concurrent ou de vous même si vous gérez des campagnes adwords).

Comment positionner un mot clés sur une page ?

Lorsque vous créez du contenu vous pouvez avoir 300, 600, 1200 mots etc… Afin que Google puisse comprendre sur quel mot clés vous souhaitez être positionné vous devrez lui donner des “indicateurs”. En voici certains :

Le mot clés en question doit revenir plusieurs fois dans le contenu tout en respectant l’expérience utilisateur c’est à dire l’écrire que lorsque vous jugez que cela est nécessaire pour l’utilisateur. Certains diront que la densité brute doit être de 1.5% (9 fois le mots clés pour un article de 600 mots) d’autre 2%, bien évidemment rien ne sert de “blinder” votre page et faire des répétitions, le but reste avant tout de fournir des informations utiles pour la personne qui lit vos textes.

La densité pondérée

Nous avons ensuite la densité pondérée qui a pour but de placer le mot clé à des endroits important de la page (les Hn, en début de paragraphe). Mais qu’est ce que les Hn ? C’est la structure de votre page, rien à voir avec la structure de votre site. Votre site à des niveaux 0, 1, 2, 3. Votre page à des titre, sous-titres. h1, h2, h3 pouvant aller jusqu’à h6. Voici la structure de la page que vous êtes en train de lire :

Vous pouvez voir la structure Hn de n’importe quelle page via le plugin Webdevelopper sur Chrome ou Firefox. Une fois installé vous pouvez aller dans Information puis View document outline.

Comment ajouter des h1, h2, h3… dans votre contenu ? Les hn sont des balises que vous pourrez rajouter dans le code source (<hn> Votre titre </hn>) ou bien directement sur votre page dans le backoffice de votre cms (wordpress, magento, joomla, prestashop).

Les encres permettent de dessiner l’architecture de votre site et donner des indicateurs à Google.

Les encres sont les liens vers vos pages de niveau supérieur (les pages parents) ou les pages de niveau inférieur(les pages enfants), les pages soeur ou même les pages d’un autre site. Ces liens en interne ont pour but de faire le maillage entre chacune des pages de votre site afin “d’annoncer” à Google l’architecture de votre page.

Les titres et metadescriptions

Même si cela n’est pas pris en compte par Google mais par l’utilisateur, le mot clés doit être présent dans le titre et la meta description (rien à voir avec le titre de votre contenu cité précédemment… décidément 😛 ). Le titre est en bleu (65 caractères maximum), la meta description en noire (165 caractères) et le lien de la page en vert. Découvrez également un générateur de méta descriptions si vous avez un site à fort volume tout comme un site e-commerce.

Pourquoi avoir une architecture de site pour le référencement naturel ?

On sait à présent comment concevoir l’architecture de son site, créer une structure Hn pour son contenu, bien choisir ses mots clés et savoir où les placer mais à quoi sert tout ça ?

Les mots clés de vos pages de niveau 3 auront un volume de recherche moins élevé et un niveau de concurrence plus faible que les pages de niveau 2. Plus vous descendez de niveau plus vous aurez de pages. En effet, les pages de niveau 3 sont plus nombreuses que les pages de niveau 2 et ainsi de suite. Vos pages de 3° niveau seront placées sur des mots clés très spécifiques tout comme “location tandem lyon”.

Chacun des utilisateurs accédant à l’une des pages de votre site apportent du trafic et augmente peu à peu la visibilité de votre site si celui-ci évolue de façon régulière. Le but étant d’apporter dans un premier temps du trafic de qualité via les pages de niveau 3 pour aider les pages supérieur face au niveau de concurrence plus élevé et ainsi de suite avec le niveau 1 puis le niveau 0.

Les différents types de menu

Le numéro 1, 2 et 3 présentent des liens afin de donner la possibilité à l’utilisateur de naviguer soit directement vers les pages de niveau A (avec le menu), soit vers les pages sur-jacente (avec le fil d’arianne), soit vers les différentes parties de la page en question (avec le menu 2). Ces 3 menus sont situés en haut à gauche afin d’être visible rapidement par l’oeil de l’utilisateur (nous appelons ça la zone chaude).

4 La récence de l’article est un critère pris en compte dans le référencement naturel, dans un premier temps pour dire à l’utilisateur depuis quand cet article existe, s’il est toujours d’actualité en fonction de la date, savoir s’il a été enrichi et dans un second temps car la date de création d’article peut être affichée sur la serp (le résultat de recherche de Google).

Si le googlebot (user agent, spider, crawler ou robot de google) crawl votre site et voit des modifications apportées (comme du contenu en plus, des balises hn, de nouvelles images etc.) il indexera à nouveau votre page et la positionnera sur Google. Plus votre contenu est long mieu c’est, à condition qu’il soit utile pour les internautes, qu’il soit structuré est agréable à lire (avec du visuel, des infographies, des photos, des illustrations ou même des vidéos en rapport avec la thématique de votre page).

 

Nous avons vu dans la partie densité pondérée, qu’il était important de placer son mot clé à des endroits spécifiques qui peuvent être les titres, sous titres ou même les débuts de paragraphe, cependant pourquoi mettre une questions pour le titre ?

Cela n’est que mon avis, mais je pense que nous sommes de moins en moins amenés à taper des mots clés de longue traîne (3-4 mots) mais plus des phrases ou des questions. De plus le Rankbrain, un des algorithme de Google (ayant des points similaires avec Colibri) fait appel à l’intelligence artificielle ayant pour but de deviner le sens des mots qu’il ne connaît pas encore. Tout comme de nouvelles expressions, de nouveaux termes. Alors…les mots clés auront ils un sens à l’avenir ?

 

D’autant plus que la reconnaissance vocale sera sans doute de plus en plus utilisées. Peut être qu’à l’avenir nous pourrons poser une question à Google et ce dernier nous répondra via une vidéo de Youtube. Enfin, je m’égare.

Je pense que dans un premier temps il est important de créer des articles en affichant des questions potentiels que pourraient se poser les utilisateurs. Pourquoi ? Car si un utilisateur ne tape plus des mots clés de longue traîne mais directement les mêmes questions que nous avons écrites alors nous pourrions augmenter nos chances d’être visible en fonction de sa requête.

Quelles est l’importance des images pour le référencement naturel ?

Nous avons vu qu’il existe différentes “portes d’entrées” sur notre site (chacune des pages de notre site car chacune d’elles représentent une thématique). Si vous renseignez par exemple le mot clés dans le titre de votre image mais également d’autres mots clés dans la balise attribut de votre image, celle-ci peut être visible sur google image. Si l’utilisateur clique sur votre image et qu’il consulte la page, alors il accèdera à la page en question et donc au sein de votre site.

robot-loctoweb

Les réseaux sociaux

Les points 7 et 13 de la première infographie affiche les réseaux sociaux où vous pourrez partager l’article pour l’un de vos amis par exemple dans le but de faciliter les actions de l’utilisateur mais également pouvoir diffuser le contenu via une autre personne que l’entreprise en elle même. “Les meilleurs commerciaux sont les utilisateurs”. Si un ami nous envoie un article ce n’est pas par intérêt ou alors changer d’amis 😛

Les réseaux sociaux tout comme la serp, google image sont également des portes d’entrées potentielles pour l’internaute.

La newsletter

La newsletter, contrairement aux autres portes d’entrées citées ci-dessus concerne des personnes plus investies (selon moi bien sûr), car la démarche est différente. Elles ont prises la peine de s’inscrire à quelque chose en rentrant des champs contrairement à une page Facebook par exemple. Ce bloc n°8 propose aux personnes de s’inscrire à la newsletter “bords de mer”? Cette newsletter sera visible sur toute les destinations en bord de mer en France par exemple. L’idée est de proposer quelque chose de manière automatique et ciblée à la fois.

La partie Questions

Pour avoir des retours et enfin commencer à avoir des échanges, il existe plusieurs moyens. En physique avec par exemple les commerciaux de l’entreprise, par téléphone avec les conseillers ou directement sur le site avec la FAQ (cf le point 17). La partie physique et digital restent étroitement liées. Pourquoi ? Car un site reste un outils pour s’adresser à un maximum de personnes. Le fond est l’être humain et la forme le site.

10 Plus le contenu est long mieu c’est comme nous avons vu dans la partie “Pourquoi est-il important de noter la date de création de l’article et la date de modification” dans le deuxième paragraphe. Au sein de ce contenu, nous avons vu qu’il était important de placer des mots clés en début de paragraphe cependant, enrichir son contenu est essentiel en faisant en quelque sorte le champs lexical du mot clés (c’est un peu comme des mots clés secondaires en fin de compte) afin d’enrichir la page, éviter de faire des répétitions et donner de nouveaux indicateurs auprès de Google. Voici un outils réalisé par Ref-Nat WH (payant) capable de sortir une liste de metamots et de vous dire combien de fois chacun de ces mots doivent ressortir sur votre page.  

11 Ces boutons vous renvoient vers des pages sous-jacentes pour traiter de la thématique du paragraphe de manière plus approfondies. Qui dit lien dit encre. Certains préfèrent mettre des liens dans le paragraphe, cependant pour le côté esthétique je trouve ça plus propre de mettre un bouton et visuellement cela ressort plus.

Comment les vidéos Youtube améliorent le référencement naturel de votre page ? 

12 Sans vous parler de chiffres (d’autres sites en ont déjà parler, reparler, rereparler, rerere…) Youtube est à présent un élément indispensable pour le référencement naturel. Pourquoi ? Car, au niveau du contenu éditorial, la plupart des thématiques sur Internet ont déjà été abordé, indexé, positionné depuis des années par des sites concurrents et donc indétrônables ? Cela crée ainsi une saturation au niveau du contenu éditorial contrairement aux vidéos Youtube dont la plupart ne sont pas optimisées (question de temps) et sont également visibles sur Google comme vous pouvez le voir ci-dessous.

Ces cartes proviennent du serious game Seomanji 

youtube
trafic-fidele
video-youtube-serp

4 bonnes raisons d’avoir des vidéos sur sa page

Votre contenu éditorial peut être présenté sous une forme différente.
Elle apporte un aspect visuel à votre page tout comme les images.
Votre vidéo peut être visible sur la serp (le résultat de recherche de Google).
Votre vidéo est une nouvelle porte d’entrée (tout comme les images dans Google image)

Quels sont les différents moyens d’être visible via une chaîne ou des vidéos Youtube ?

Il existe deux moyens d’être visible sur Youtube. Soit en créant sa chaîne, en diffusant du contenu de manière régulière, en fidélisant des personnes pour construire une communauté. Soit en faisant appel à des personnes ayant déjà fait ce travail en amont.

Les chiffres de Youtube

Voici tout de même une infographie, ici, réalisée par webrankinfo concernant les chiffres de Youtube en 2016 concernant les cibles (hommes, femmes), les différents supports, les intérêts, l’après Youtube (les partages, les achats après une vidéo)

Vous pourrez également découvrir le “petit” monde de Youtube (article à venir) traitant de l’origine de Youtube jusqu’à maintenant et peut-être après.

Google Maps

14 Le référencement local permet (entre autre) aux entreprises locales d’être visibles sur Google maps et apparaître en fonction des recherches d’un utilisateur.

Le local guide

De plus, le Local Guide (cf source Google maps nouveauté seo local) prendra le relais de Google Map Maker en permettant aux utilisateurs comme aux entreprises locales de contribuer à l’enrichissement de données comme :

  • l’importation des photos d’un endroit
  • les avis d’un lieu
  • l’ajout d’un endroit
  • les retours d’expérience

Pour les sites e-commerce

Peut être que cela ne verra jamais le jour, mais avec le Local Guide, pourquoi ne pourrait on pas renforcer le lien entre différentes entreprises ? Prenons l’exemple d’un site de voyage. Concernant le bloc 14 de l’infographie, il pourrait y avoir un profil “local” pour les entreprises locales (logique) et un profil national ou international comme une agence de voyage.

Les entreprises nationales et internationales sur Google Maps ?

Si l’agence de tourisme parle d’une entreprise local comme un restaurant, un hôtel ou même un endroit public comme une plage, sa notoriété sur Google maps pourrait grandir car elle y contribue même de manière indirect.

Le Trust map. Pourquoi pas un indice de confiance pour Google Maps ?

Les entreprises locales auront un indice de confiance plus élevé que les entreprises nationales et les entreprises nationales auront un indice de confiance plus élevé que les entreprises internationales. L’indicateur de trust map (article à venir) pourrait voir le jour au sein du Local Guide comme le trust flow et citation flow de Majestic Seo.

 

Les avis utilisateurs

15 Les utilisateurs sont les meilleurs commerciaux qu’il puisse exister et leurs avis les meilleurs arguments. Mettre des avis utilisateurs (en rapport avec l’offre de la page) permettrait de renforcer votre crédibilité et fournir du contenu supplémentaire.

Au-delà de ça, l’intérêt est également d’enrichir votre newsletter. Comment ?

La Newsletter

Avec toutes les formes que nous avons vu précédemment nous pouvons revenir sur le point 8. La Newsletter permet de faire un résumé de votre page. Ha bon ? C’est une idée. Par exemple, nous avons vu différentes formes sur le même fond. La newsletter pourrait être la forme qui reprend les autres formes. « Une forme pour les gouverner tous ». Les avis utilisateurs, la vidéo youtube, google maps, le top3 des questions et la liste des catégories de Newsletters.

Si un utilisateur s’inscrit à la newsletter lorsqu’il se trouve sur la page du Mourillon, il sera inscrit pour la catégorie « bord de mer». Un utilisateur recevra donc des Newsletters en rapport avec la page sur laquelle il a décidé de s’inscrire.

Articles à venir concernant la conception d’une newsletter.

La FAQ

16 On a bien souvent vu la FAQ dans un coin du site, histoire de dire «  Y’a une FAQ ! » mais ces pages-là sont considérées parfois comme des  pages poubelles. Ici, la FAQ est unique pour chacune des pages, elle devient plus en rapport avec le thème et possède quatres intérêts.

L’échange avec les utilisateurs

Elle remplacerait en quelques sortes les commentaires. C’est toujours plaisant d’avoir des commentaires positifs mais le but réel (pour moi) et de savoir ce qu’il manque à l’article pour l’enrichir sans cesse.

Se positionner sur de nouvelles requêtes

17 Un internaute qui pose une question dans la FAQ permet de soulever un point auquel ont aurait pas pensé. Cette question sera du contenu ajouté à la page et cet article pourra ressortir sur Google si un autre utilisateur tape la même question sur Google. Peut-être moi, peut-être vous !

La mise à jour de l’article

La grande force d’un site est la communauté. Si la communauté est active, cela permet d’avoir plus d’interactions et de mises à jour d’un article. Une fois qu’un article est mis à jour, il peut être rediffusé en annonçant les nouveautés apportées.

La structure de votre page et la mécanique

Une fois que vos questions deviennent conséquentes dans un des onglets (loisirs, randonnées…) vous pourrez reprendre ce contenu et le faire remonter au niveau des paragraphes, enrichissant ainsi la structure de la page tout en prenant en compte la requête des utilisateurs

Conclusion des pages enrichies dans le Seo

Ce n’est que mon avis. Je pense que lorsqu’un thème à déjà été abordé une centaine de fois (le fond), il faut travaillé sur la forme. L’ancienneté et la récence des articles sont la plus grande force d’un article.

Le cycle d’un article ? Créer, diffuser, obtenir des retours, enrichir, diffuser, obtenir des retours etc.

Pourquoi un navire ? Car le référencement c’est :

Des utilisateurs qui se pressent à la barre du navigateur
Laissant pleuvoir des milliers de requêtes chaque heure
Des robots s’agrippant aux navires pour l’inspection
Et où se noient les flots incessants de suggestions

Découvrez également les fables du Seo 😉